* Télévision
Loana
  Source : Kazachok, l’Actualité des Licences et des Produits Dérivés, n°43 (7/9/2004) La société Droits Les-arts Licences gère la commercialisation de produits dérivés de l’ex-lofteuse Loana : une collection de vêtements féminins dans les magasins la Halle, des chaussures via la société Not Me et des articles de maroquinerie créés par la société ATM. Certains articles à la griffe Loana sont vendus sur la boutique de son site.Des doutes subsistent quant à la persistence de l’usage de la marque dans le domaine de la chanson. {lang: ‘fr’}...
Carole Rousseau
Carole Rousseau produit et présente C’est quoi l’amour ?, émission diffusée sur TF1. Sa fiche sur Réservoir Prod indique que pour en arriver là, elle a commencé par un DESS de droit de la communication audiovisuelle. Une formation, dispensée par exemple par l’université Paris I, sous l’égide du professeur Sirinelli. {lang: ‘fr’}...
Pour l’histoire
  On ne sait encore ce que préparent Pour l’Histoire Franz Olivier Giesbert et Guy Job. Pour mémoire, l’un produit l’émission Cultures et dépendances que l’autre anime. {lang: ‘fr’}...
Donald Trump au parfum
Référence : Snark Hunting : Global Brands Donald Trump Fragrance Après avoir déposé la marque YOU’RE FIRED, Donald Trump veut lancer un parfum à son nom, comme le relate le blog Snark Hunting. Aux USA, le marché des « parfums de célébrités » représenterait un chiffre d’affaires annuel de 100 millions de dollars. L’argent n’a pas d’odeur… {lang: ‘fr’}...
Culture & dépendances
Plutôt homme de lettres (son dernier roman est intitulé L’Américain), c’est le Franz-Olivier Giesbert du PAF qui a déposé cette marque. Elle protège le titre de son émission de télévision. Sur un ton un brin intello, les thèmes (récurrents) qui y sont abordés suscitent débats et réflexions. {lang: ‘fr’}...
Gérard Majax
L’hallucinoscope est un système optique breveté. Il comporte un « support de miroir fixé perpendiculairement au visage par un casque articulé. Cet ensemble est destiné à créer une illusion d’optique permettant à son utilisateur de voir un décor fixé au dessus de lui comme s’il s’agissait du sol. » Son autre marque, Abracadabra, a fait l’objet d’un arrêt de la chambre commerciale de la Cour de Cassation(Cass. Com. 13 mars 2001, PIBD n°722 III p.309). La Cour suprême refuse de casser l’arrêt qui a considéré souverainement que « le terme abracadabra, certes évocateur de la magie, n’est ni nécessaire , ni descriptif, ni...
< 1 2 3 4 >

Abonnement

Entrez votre adresse pour recevoir les nouveaux articles :

 Abonnement via un lecteur RSS

Le plein de logos

  La Cour des Comptes change de logo. Concu par…

L’engouement médiatique suscité par la virée en tramway de Serge…

Après quatre ans de travaux le Palais Galliera -musée de…

Kering est le nom voué à remplacer celui de PPR….

Xavier Berne, journaliste du site PC INpact m’a posé quelques…

Le groupe Accor a officialisé le 13 septembre 2011 le…